Plus que délicieuse crème glacée fruitée

Cette recette m’a été inspirée par :

1. le fait que je n’ai pas de sorbetière

2. le fait que je ne mange quasiment pas de produits laitiers

3. mon frigo vide de crème végétale parfum chocolat

4. 2 cobayes pour tester mon expérimentation

5. qui est en fait la 1ere, le bouquin de Valérie Cupillard « Bio, Bon, Gourmand »

Je vous donne la liste des ingrédients que j’ai utilisé, mais je vous invite à vous laisser aller à vos envies et fantaisies! J’ai fait avec ce que j’avais sous la main et c’était déjà délicieux, alors imaginez avec un peu plus d’idée!

Ingrédients:

3 bananes

4 brugnons blancs

1 tranche de melon

lait de riz

yaourt de soja pêche/fleurs de sureau

sirop d’agave

Préparation:

La veille ou plusieurs heures à l’avance, découper les fruits en morceaux et les congeler. Pensez à les étaler morceau par morceau sur du papier film pour éviter que ça accroche sur l’assiette.

Au moment du dessert, placer les fruits dans votre mixer (mixer classique, pas blender, avec la lame ) et mixer continuellement en raclant les bords de temps en temps.

La préparation va d’abord donner des paillettes. Pas d’inquiétudes, ça passe tout seul en continuant à mixer. Au bout d’un moment, voyant que la texture était trop épaisse, j’ai ajouté du lait de riz et un peu de yaourt de soja. ça c’est à faire au pif selon le nombre de fruits choisis, leur grosseur…J’ai fais ces ajouts petit à petit pour arriver à la consistance d’une crème épaisse mais onctueuse. Puis j’ai ajouté un peu de sirop d’agave.

Résultat crémeux à souhait, très parfumé, tout en finesse, pas lourd du tout!

Attention, ça fait une bonne quantité de glace! Presque 2 litres en fait! Ce qui m’a donc permis de congeler ce qui restait et de constater le lendemain que les paillettes ne sont pas revenues et que la glace reste bien crémeuse après son passage au congél.

A essayer et à varier sans tarder!!

Journal d’une food lover

Voilà, j’ouvre ce blog sur l’alimentation vivante, crue, avec en tête l’idée et l’envie d’en faire une sorte de journal de bord de mes inspirations et explorations à tendances crudivores.

Je ne suis pas une extrémiste du tout cru, juste une gourmande de nature qui a rencontré l’alimentation vivante et qui aime à s’en inspirer de temps en temps, de plus en plus souvent.

Alors tiens, pour commencer, pourquoi ne pas vous raconter ma rencontre avec le cru?

D’abord, posons un peu le contexte, ça vaut le coup. Je suis une ancienne adepte de la junk food, sujette aux compulsions alimentaires qui vous dirigent, les jours de déprime, tout droit vers les paquets de bonbons, tablettes de chocolat et autres cochonneries englouties en moins de temps qu’il ne faut pour les acheter…

Et puis la vie, mon évolution personnelle m’ont petit à petit, naturellement, sans effort et sans même y penser, amené à manger différemment. Manger bio exclusivement tout d’abord, car j’ai eu envie de prendre soin de mon corps comme je prends soin de la planète. Manger végétarien ensuite, d’abord par conviction, par respect pour le règne animal et dégoût pour la manière dont l’homme traite les animaux destinés à la consommation, puis tout simplement parce que mon corps supporte de moins en moins la viande. Trop lourde, trop difficile à digérer, après un morceau de viande généralement la réaction est quasi-immédiate: maux de ventre, mauvaise digestion, sommeil agité …Bref, je poursuis mon chemin avec comme envie celle d’écouter mon corps et non pas de manger selon ma tête, mes émotions ou mes valeurs. Parce que franchement, se priver de viande par conviction c’est super, mais si c’est pour baver et lutter intérieurement à chaque fois qu’on est devant un steak, ça vaut pas le coup à mon sens.

Voilà pour le décor…Et puis un jour, un stage avec un intervenant crudivore depuis des années, anglais, que je vais chercher à l’aéroport et avec qui je discute longuement des bienfaits du cru, de l’art de cuisiner le cru, des supers aliments…

Et voilà que pendant les 3 jours du stage, je me retrouve spontanément, moi qui aime cuisiner, à préparer des bons petits plats crus, à m’amuser et à régaler tout le monde! Me voilà conquise! Alors depuis, régulièrement je m’amuse à préparer un plat ou un repas cru, plus ou moins élaboré, pour mon plaisir, mon bien-être…

Je ne mange pas cru au quotidien, petit garçon de 6 ans oblige, je vous assure que c’est pas évident de faire manger des spaghettis de courgettes à un enfant! Alors je jongle, sans prise de tête, avec beaucoup de plaisir, et je vous partage mes expérimentations, mes découvertes, mes recettes….!

Et pour commencer avec autre chose que l’histoire de ma vie o-O, voilà une première recette testée la semaine dernière, une glace sans produit laitier, sans sorbetière, à tomber!!!