Le RAW FOOD : qu’est-ce que c’est exactement ?

tendance-crudivorisme-raw-food-veganLe Raw Food est aujourd’hui l’une des tendances culinaires à laquelle de grands chefs au monde attachent une très grande importance. Mais qu’est ce qui peut les pousser à y accorder autant d’întérêt à cette nouvelle façon de manger aux origines paléolithiques ? Qu’est-ce qu’exactement le Raw Food ?

Très prisée par les plus grandes stars hollywoodiennes, la raw food, entendez cuisine crue, brute, nature, ne laisse personne indifférente. En plein période de décadences alimentaires et sanitaires, les consommateurs se tournent vers des aliments plus naturels et plus sains et le crudivorisme se voit attribuer le rôle très spécial pour répondre à leurs attentes.

 

Gastronomie paléofuturiste ou régime paléolithique, la Raw Food est une philosophie alimentaire qui découle d’un mouvement culinaire avant gardiste qui vante la richesse de la biodiversité dans les assiettes. Le principe est simple. La raw food ou nourriture non raffinée, se cuisine crue sans passer par la case cuisson. Pour les puristes, la raw food est exclusivement végétalienne, c’est-à-dire sans aliments d’origine animale comme les produits laitiers, les œufs et bien sûr la viande et le poisson. Ils sont remplacés par une grande variété de céréales, des graines, des oléagineux, des herbes, sans compter les légumes et les fruits. Mais d’autres penseurs culinaires découlant de cette même conception d’ingurgiter exclusivement les aliments crus, se revendiquent l’identité du crudivorisme de type carnivore (consommant tout ce qui est cru et spécialement la viande) ou encore végétarien. Cependant, les initiateurs du Raw Food estiment que la cuisson de la nourriture équivaut à une perte en enzymes naturels qui nous approvisionnent en vitamines et qui sont responsables du bon fonctionnement de notre tube digestif. Ce type de régime est donc basé sur deux principes : manger des aliments bios et ne pas chauffer sa ration à plus de 40 degrés.

Aujourd’hui, 75 pourcents des aliments à consommer durant un régime Raw Food sont des fruits, des légumes, des céréales et des légumineuses. La viande de porc, la pomme de terre, le riz et le pain sont à exclure du régime Raw Food car ils prennent trop de temps à cuire. Le régime Raw Food permet de perdre du poids « naturellement » sans avoir à limiter la ration quotidienne. C’est ainsi qu’un critique culinaire trouve qu’intégrer la Raw food dans notre alimentation, c’est contribuer à consommer moins de protéines animales et plus de végétal, permettant un équilibre de la planète. Car les plats crudivores se veulent le plus naturels possibles. Plus qu’un régime amincissant, qui est temporaire, il s’agit d’une autre façon de s’alimenter. On privilégie les aliments crus, puisqu’on considère que la plupart d’entre eux perdent la majorité voire la totalité de leurs qualités nutritives lors d’une cuisson excédant 40 degrés comme mentionné haut. Pour cela, il est préférable de se tourner vers des fruits et légumes de saison, bio ou du moins issus d’une production locale. Ainsi cuisiner sans transformer le produit, c’est une autre manière de mettre le produit en valeur, et là on découvre la subtilité de la Raw Food .

Du gaspacho proposé à bord d’un food-truck

gaspacho

Comme en 2013, cette année encor Alvalle (80 % du marché de gaspacho) a sollicité L’atelier des Chefs pour parcourir la France avec son équipe à bord d’un food truck. Durant le périple, qui prendra fin le 09 août, l’enseigne fera découvrir aux Français son fameux gaspacho.

Un food-truck pour aller de ville en ville

La marque Alvalle est spécialisée dans l’élaboration et la commercialisation des soupes froides, mais surtout, des gaspachos. Depuis le 20 mai, une équipe déléguée par l’enseigne est en train de traverser la France, du nord au sud et d’est à l’ouest, à bord d’un énorme bus faisant 12 mètres de long et 4 mètres de haut. Cette tournée gourmande se fera au total sur 52 jours. Plusieurs haltes dans les communes françaises sont programmées. Notamment, l’enseigne a prévu des stationnements sur les parkings des 28 plus grands hypermarchés de France. À chacun de ces 28 arrêts, la grande surface qui reçoit est spécialement aménagée et décorée pour accroître la visibilité de l’évènement (utilisation de têtes de gondole par exemple) et pour faciliter la logistique. Ainsi, les visiteurs bénéficieront d’une excellente qualité de service et les gaspachos pourront être préparés et conservés correctement.

Des litres de soupe froide

Le camion est ouvert à tous ceux et celles qui apprécient la soupe froide qu’est le gaspacho. C’est également l’occasion pour les non-initiés de faire connaissance avec l’enseigne et de découvrir ce plat qui a fait sa renommée. Les soupes peuvent être emportées ou dégustées sur place. Dans ce cas, la clientèle est invitée à s’installer sur une table mange-debout disposée sur une terrasse éphémère, spécialement aménagée pour l’occasion. En tout et pour tout, Alvalle prévoit d’écouler 700 000 cups de gaspachos d’une contenance de 8 cl.

Quatre recettes à expérimenter

Durant toute la durée d’une étape, un chef membre de L’atelier des Chefs se joint à l’équipe du bus. Il s’installe au bar de démonstration culinaire aménagé sur la terrasse. Puis, il se lance dans la préparation de 4 plats, destinés à servir d’accompagnement au gaspacho. Une liste de plusieurs recettes a déjà été établie et le jour venu, le chef sélectionne celles qu’il va mijoter. Ainsi, la diversité et la variété seront au rendez-vous.

L’alimentation vivante ou le crudivorisme

L’alimentation exerce une influence sur l’état de santé. Beaucoup de spécialistes ont réussi à démontrer qu’une mauvaise alimentation engendre des effets négatifs pour la santé. L’alimentation vivante, également appelée crudivorisme (de « cru »), exerce une action opposée : elle est salutaire pour le corps humain.

L’un des secrets de la longévité

Afin que le développement de l’organisme se fasse sans problème, et pour maintenir une bonne santé et une excellente forme physique malgré les années qui passent, le mode alimentaire doit être strict sans être contraignant. En règle générale, et sans rentrer dans les détails scientifiques et cliniques, ce qui est naturel est sain. À ce titre, il est recommandé de consommer, crus ou semi-cuits, des fruits et légumes frais qui se sont développés en plein air sous le soleil. Ils contribuent en effet à la protection et la régénérescence des cellules du corps humain. Ce mode de consommation est la base même de l’alimentation vivante. Inversement, on rejette la plupart des aliments provenant de l’agroalimentaire industriel. Les grands principes de l’alimentation vivante prennent forme sur les conclusions des recherches du Dr Edward Howell. Lire la suite de cette entrée »

Class’Croute se lance dans la protection des abeilles

La survie des abeilles est aujourd’hui menacée alors même que leur existence contribue à l’équilibre écologique de l’humanité. Cette situation préoccupe Class’Croute qui a décidé d’investir dans l’apiculture. Concrètement, la chaîne de sandwicherie s’est lancée dans la construction d’une ruche sur le toit de l’un de ses établissements. Si l’initiative est généralisée, ce seront 134 restaurants Class’Croute en France qui contribueront à la préservation des abeilles.

Une ruche et du miel maison

Pour le moment, Class’Croute a déployé sa stratégie à Saint-Herblain (44), sur le toit de son restaurant situé dans la ZAC du Moulin Neuf. La ruche accueille une colonie de 50 000 abeilles avec leur reine. La première récolte aura lieu dans 2 ans environ. Le miel obtenu servira aux préparations culinaires de l’établissement ou sera conditionné dans des pots pour être vendu ou offert. Cette ruche est encor un test pour l’enseigne. Dans le cas où l’essai est concluant, elle compte reproduire l’expérience auprès de ses autres restaurants. A cet effet, des dirigeants d’autres restaurants Class’Croute ont visité l’installation dans le cas où ils seraient amenés à adopter également la démarche. La construction de la ruche s’est faite en collaboration avec la société Les Jardins de Gally. Cette dernière a pris en main les détails techniques de l’installation. Elle s’occupe également de l’entretien de la ruche en y dépêchant périodiquement un apiculteur chargé de l’inspecter. Au moment venu, il se chargera de récolter le miel produit.

Class’Croute, enseigne responsable et engagée

Cette stratégie consacrée à la conservation de la biodiversité est un exemple de mesures garantissant la protection de l’environnement. Dans le même temps, elle contribue au développement durable. Il faut savoir que ce n’est pas la première fois que Class’Croute se lance dans ce type de démarche. D’une manière globale, le fonctionnement de l’enseigne est respectueux de l’environnement, y compris dans son organisation quotidienne. Ainsi, ses coffrets repas sont fabriqués en pulpe de canne à sucre. Ils sont entièrement biodégradables et peuvent être utilisés comme compost pour fertiliser les sols. Les gobelets sont réalisés en PLA et sont également biodégradables au bout de 3 mois. Pour ses livraisons, l’enseigne opte pour des scooters électriques. Quant aux emballages utilisés, ils sont en carton kraft recyclable. Voilà quelques exemples des actions eco-friendly de Class’Croute.

Recette de Fondants citron pavot

Noel approche avec ses airs de fêtes et sa période de grand froid. Cette recette sortie tout droit de la cuisine du cru vous séduira et régalera votre palais di fin. C’est une recette de fêtes hautes en couleur, des petits carrées au citron et graines de pavot qui se retrouverons surement sur votre table pendant cette période. C’est un dessert très équilibré composée d’ingrédients à base d’aliments très riches en nutriments alimentaires. Les protéines d’origines céréalières sont mises en exergue ici pour vous apporter des vitamines et besoins nutritifs dont votre organisme à besoin. C’est une recette crue, qui rentre en droite lettre dans le répertoire de l’alimentation vivante, car ici tout est crue aucune cuisson n’est nécessaire.

Recette de Fondants citron pavotComment préparer votre fondant citron pavot


les ingrédients qui entrent dans la préparation de votre fondant citron pavot pour 30 petits carrés sont : 2 cuillères à table de 15 millilitres de chia entières, 6 cuillères à table de 45 millilitres de sirop d’érable, 6 cuillères à table de jus de citron, le zeste d’un citron bio, 4 cuillères de graines de pavot, 2 tasses d’amandes moulues en farine, dans les 500 millilitres,, une tasse de noix de coco moulue en farine, à hauteur de 250 millilitres. Pour le glaçage au citron qui peut être aussi optionnel, il faut prévoir 4 cuillères à table d’huile de noix de coco fondue à température très douce, deux cuillères à table de purée d’amandes blanches vendues dans le commerce, 4 cuillères à table de sirop d’érable ou de miel, 4 cuillères à table de jus de citron. Tous ces ingrédients sont bien sur naturels peu calorifiques et procure des bienfaits à l’organisme.
Pour commencer avec la préparation de votre Fondants citron pavot, il faut au préalable mettre les graines de chia dans un grand récipient avec le sirop d’érable, le jus de citron et le zeste laisser gonfler 10 ou 15 minutes. Pendant ce temps, moudre en même temps les amandes et la noix de coco. Vérifier si le mélange de chia a épaissi, et y ajouter les graines de pavot, les amandes moulues et la noix de coco moulue. Vous obtiendrez une pâte que vous pouvez ensuite étendre sur le plateau du déshydrater recouvert d’un paraflex, ou d’un papier parchemin qui vous permettra d’obtenir un carré d’environ 15 centimètres de coté. Une pâte d’une épaisseur de deux centimètres.
Sachez que le temps de séchage dépend de la texture désirée, après 4 heures dans le déshydrateur, la pâte est assez ferme pour être manipulée, vous pouvez les tailler en carrés de 30 si vous voulez et le remettre dans le déshydrateur et le déguster juste après, il serait judicieux d’attendre près d’une heure pour avoir une meilleure texture et un goût unique.
Pour le glaçage, faire un mélange de tous les ingrédients au mixeur, ou mini hachoir, vous obtiendrez une texture liquide que vous garderez au réfrigérateur au moins 30 minutes avant de servir, c’est un glaçage qui s’épaissira en refroidissant.

Petit guide de l’alimentation crue

Manger cru c’est consommer des aliments partiellement ou totalement cuits.Petit guide de l’alimentation crue

Origines et principes de l’alimentation vivante


Au début du XXe siècle, on s’aperçut que l’alimentation vivante n’était pas une alimentation qui date d’aujourd’hui. En effet, ce style d’alimentation remonte à plus de 2000 ans de notre histoire. D’après les sources de l’Evangile de paix des Esséniens, les membres de l’ancienne secte juive pratiquaient déjà l’alimentation vivante. Cependant, ce sont les fondateurs de l’institut de santé Hippocrate à savoir Ann Wigmore et Viktoras Kulvinkas qui ont valorisé cette alimentation diététique. Riche en éléments nutritifs et énergétiques, l’alimentation vivante joue un rôle important dans l’organisme, car elle favorise l’élimination des déchets accumulés, permet de prévenir, de guérir ou d’alléger les symptômes de certaines maladies (cancer, arthrite, trouble de la digestion, diabète, maladies cardiovasculaires, etc.). Elle influence également de façon positive la durée de vie de l’être humain qui la pratique telle que révélée dans l’histoire, les membres de l’ancienne secte juive qui pratiquaient ce type d’alimentation atteignaient une durée de vie de 120 ans.

Aliments phares de l’alimentation vivante


Afin de garder son essence et son contenu, l’alimentation vivante concerne la consommation d’aliments crus et est régie par certains principes. Par exemple, la cuisson de l’aliment ne doit pas être faite à une température allant au-delà de 40 degrés Celsius ou 104 degrés F., car l’un de ses principes conseille d’adopter la règle de « combinaisons alimentaires » qui consiste à faire le mélange de certains groupes alimentaires. Appartenant au groupe d’alimentation végétalien qui ne regroupe que les granivores (consommation exclusive de graines) et/ou les frugivores (consommation exclusive des fruits), l’alimentation vivante est proche d’un mouvement plus vaste appelé le cardivorisme en raison du système de cuisson des aliments qui se fait soit partiellement soit totalement. En outre, elle implique de ne consommer aucun aliment du règne animal, à moins qu’il ne s’agisse de viandes et de poissons qui se consomment crus.

Avantages et inconvénients de l’alimentation vivante


Bien qu’étant difficile à adopter lorsqu’on est hors de chez soi ou lorsqu’on réside en banlieue, la diététique à base d’aliments entièrement crus est un moyen idéal pour une perte de poids. Les statistiques d’une étude révèle permet de constater une perte de poids pondérée moyenne de 9,9 kilogrammes chez les hommes et 12 kilogrammes chez les femmes. Grâce à des aliments riches en fibres alimentaires et en protéines, l’alimentation vivante produit un effet de satiété. Ce type d’alimentation qui permet de communiquer au système nerveux que l’estomac est plein, est une bonne opportunité pour réduire le nombre de repas de la journée. En plus de l’action provoquée par les fibres alimentaires et les protéines, ce phénomène de satiété est favorisé par la longue durée mise pour la mastication des aliments crus. Néanmoins, un régime entièrement cru et végétalien de surcroît, provoque une carence en vitamine B12 et élève le taux d’homocystéine dans le sang qui est un facteur d’exposition aux maladies cardiovasculaires. De plus, une étude scientifique a prouvé que les femmes qui suivent se régime sont exposée à la perturbation de leur menstruation.

La mode est au cru !

L’alimentation vivante est une cuisine haute en saveurs dans laquelle on retrouve les produits de première fraîcheur uniquement.mode est au cru !

Le cru, une cuisine pas comme les autres

Depuis plus de cinquante ans, le crudivorisme ou alimentation vivante est de plus en plus plébiscité et ce, pour plusieurs raisons à savoir, bénéficier d’une plus longue vie et prévenir certaines maladies. Les chefs cuisiniers vont jusqu’à régler à chaque fois les températures des fours pour obtenir une cuisson juste, car eux aussi sont depuis quelques temps inspirés par la tendance de l’alimentation crue qu’ils valorisent sur les cartes de leurs restaurants. Cette nouvelle façon de manger a des effets bénéfiques sur le corps Par exemple, si vous décidez de perdre du poids, vous pouvez avoir recourt à ce type d’alimentation. Les adeptes de l’alimentation vivante (crudivores) vous confirmeront juste que les plats crus sont simplement délicieux et qu’ils apportent une quantité considérable de vitamines et de minéraux à l’organisme par rapport à l’alimentation cuite. On a entre autres, un apport considérable de vitamine A qui est renfermée dans les lentilles germées, de vitamine B qu’on retrouve dans les céréales, les noix les légumes et les légumineuses. Le soja, les fruits secs et les noix sont très riches en calcium et le fer est présent dans les amandes, le persil, les lentilles et les abricots. La vitamine E est renfermée dans les huiles végétales et le germe de blé, le magnésium et le manganèse sont retrouvés dans la banane, les amandes et les légumes et l’iode est renfermé dans les algues, l’ananas et les navets. Les légumes et les fruits sont d’excellentes sources de vitamine C. Pour un menu journalier cru équilibré, vous pouvez consommez au petit déjeuner du lait d’amande aux figues et du pain de blé germé avec un jus d’orange pressé pour le plein de vitamines et de tonus dès le matin. Une salade de lentilles germées à la noix d’acajou et à l’avocat accompagnée d’une tisane au thé vert peut être consommée au déjeuner et au dîner une soupe crue aux carottes accompagnée d’une tisane.

Pourquoi choisir une alimentation crue ?


De nombreuses raisons ont emmenés des chefs cuisiniers à poursuivre des recherches sur le crudivorisme. La première raison à été tout d’abord médicale, car les aliments crus permettent de prévenir plusieurs maladies (trouble de digestion, les maladies cardiovasculaires, les cancers etc.), les guérir ou d’en soulager les symptômes. Grâce à ces aliments biologiques consommés crus, on peut bénéficier d’une plus longue vie parce que l’organisme reçoit et se nourrit facilement avec des aliments qui n’ont subi aucune transformation. L’organisme a besoin de beaucoup de minéraux, de vitamines et de légumes pour faciliter la digestion et éliminer les déchets qu’il accumule au fur et à mesure. Alors une fois que l’organisme reçoit des aliments crus il fait son plein de nutriments bénéfiques (minéraux, vitamines, etc.) et fonctionne sans difficulté. Cette alimentation peut aussi être à demi crue, à condition de ne pas les cuire au-delà de 40°C.

Origines et principes de l’alimentation vivante

Origines et principes de l’alimentation vivanteAu début du XXe siècle, l’histoire révèle que l’alimentation vivante n’est pas une alimentation qui date d’aujourd’hui. En effet, ce style d’alimentation remonte à plus de 2000 ans. D’après les sources de l’Evangile de paix des Esséniens, les membres de l’ancienne secte juive pratiquaient déjà l’alimentation vivante. Cependant, ce sont les fondateurs de l’institut de santé Hippocrate à savoir Ann Wigmore et ViktorasKulvinkasqui ont valorisé cette alimentation diététique. Riche en éléments nutritifs et énergétiques, l’alimentation vivante joue un rôle important dans l’organisme, car elle favorise l’élimination des déchets accumulés, elle permet de prévenir, de guérir ou d’alléger les symptômes de certaines maladies (cancers arthrite, trouble de digestion, diabète, maladies cardiovasculaires, ec.). Elle influence également de façon positive la durée de vie de l’être humain qui le pratique tel que révéler dans l’histoire : les membres de l’ancienne secte juive qui pratiquaient ce type d’alimentation atteignaient une durée de vie de 120 ans.

Aliments phares de l’alimentation vivante


Afin de garder son essence et son contenue, l’alimentation vivante est fournie d’aliments crus qui sont liés à certains principes. Par exemple, la cuisson de l’aliment ne doit pas être faite à une température allant au-delà de 40 degrés Celsius ou 104 degrés F. le principe stipule également que l’on adopte la règle de « combinaisons alimentaires » qui consiste à faire le mélange de certains groupes alimentaires. Appartenant au groupe d’alimentation végétalien qui ne regroupe que les granivores (consommer surtout des graines) et/ou les frugivores (consommer surtout des fruits), l’alimentation vivante est proche d’un mouvement plus vaste appelé le cardivorisme de par le système de cuisson des aliments qui se fait soit partiellement, soit totalement. Outre ne comprenant aucun aliment de règne animal, l’alimentation vivante inclue par moment dans son régime les viandes et les poissons à condition qu’ils soient crus.

Avantages et inconvénients de l’alimentation vivante


Bien qu’étant difficile à adopter lorsqu’on est hors de chez soi ou lorsqu’on réside en banlieue ou en région, la diététique végétalienne et entièrement crue est un moyen idéal pour une perte de poids. Une étude révèle les statistiques d’une perte de poids pondérée moyenne de 9,9 kilogrammes chez les hommes et 12 kilogrammes chez les femmes. Grâce à ses aliments riches en fibres alimentaires et en protéines, l’alimentation vivante produit un effet de satiété. Ce phénomène qui communique au système nerveux que l’estomac ne plus contenir, vous donne l’opportunité de réduire le nombre de fois que vous aurez à manger pendant la journée. En plus de l’action provoquée par les fibres alimentaires et les protéines, ce phénomène de satiété est favorisé par le temps long de mastication des aliments crus. Néanmoins, un régime végétalien entièrement cru provoque une carence en vitamine B12 et élève le taux d’homocystéine dans le sang qui est un facteur d’exposition aux maladies cardiovasculaires. De plus, une étude scientifique a prouvé que les femmes qui suivent se régime sont exposée à la perturbation de leur menstruation.

1. Qu’est-ce que le crudivorisme

Tout comme l’alimentation vivante, le crudivorisme est une alimentation diététique qui consiste à consommer uniquement les aliments crus. Ces aliments ne doivent avoir subis aucune transformation excepté la fermentation ou la germination. A la différence de l’alimentation vivante, le crudivorisme regroupe un grand nombre de sous-groupe alimentaires. Tels les granivores qui consomment en grande partie des graines, les frugivores qui se nourrissent en majorité des fruits, les intinctos consomment les aliments y compris les produits alimentaires sans les mélanger, les liquidariensconsomment presque uniquement le jus et les partisans de l’ « écologie alimentaire » qui consomment crus y compris la viande et insectes. Ces sous-groupes d’aliments sont regroupés à leur tour en trois sous-catégories : les crudivores carnivores, les crudi-végétariens et les crudi-végétaliens. Dans cette pratique d’alimentation, les aliments permis sont les suivants : les fruits crus ou séchés, le miel non pasteurisé, les légumes crus ou lactofermentés, les légumineuses germées, les céréales germées, le pain germé, le lait de noix, les noix et graines crues ou germées, les huiles de première pression à froid, les jus de germination, les aliments végétaux déshydratés à froid et les algues.

Les bienfaits du crudivorisme


La santé de l’organisme est fonction de l’apport nutritionnel. En effet, un aliment doit fournir à l’organisme les éléments dont il a besoin tels que les vitamines, les minéraux, les protéines, les glucides et les enzymes qui facilitent la digestion de ces aliments par l’organisme. Or, selon le site internet Laboratoire Nutergia une cuisson longue et à haute température entraine une perte importante de nutriment. Les chiffres révèlent qu’à la température de cuisson de 50 degrés Celsius, il y a destruction d’une partie du capital enzymatique, à 60 degrés, il y a perte de la vitamine C, à 100 degrés, précipitation des sels minéraux rendus non assimilables et à 110 degrés on assiste à une destruction totale de toutes les vitamines. Ce qui entrainera donc à la longue une baisse de forme et d’énergie. De plus, le Docteur Howell a montré qu’une alimentation pauvre en éléments nutritifs ou dénaturée plus particulièrement des enzymes, emmène le système digestif à emprunter les enzymes du métabolisme général qui lui permettront de digérer ces aliments cuits. Ce phénomène d’emprunt d’enzymes du métabolisme général crée un déséquilibre dans le système immunitaire puisqu’il s’en sert pour sa détoxication, sa régénération et son fonctionnement. D’où la conversion d’un grand nombre de personnes à l’alimentation vivante. En effet manger cru c’est apporter à l’organisme en totalité (si l’aliment est consommé totalement cru) ou partiellement (si les aliments ont été cuits légèrement) les éléments nutritifs contenu dans les aliments. Par exemple une alimentation en luzerne et en lentilles germées fournie la vitamine A, les vitamines B sont présents dans le règne végétal (légumes, céréales, légumineuse et noix), le calcium est présent dans le soja, les noix, les fruits secs, etc. le persil, les lentilles, les amandes, les abricots sont riches en fer, la banane, les amandes et les légumes verts sont riche en magnésium et en manganèse, la consommation d’algues, d’ananas, de navet apporte l’iode.

Avantages et inconvénients du crudivorisme

Avantages et inconvénients du crudivorisme

Comprendre le crudivorisme


Des études poussées ont permis à plusieurs chercheurs de découvrir qu’on peut se nourrir seulement en consomment des aliments crus. Cette méthode est aussi bien adoptée par des personnes qui suivent un régime amaigrissant que par des personnes suivant un régime alimentaire particulier (végétalien) et des personnes malades. Le crudivorisme est donc une pratique alimentaire où l’on consomme seulement des aliments crus, même si on peut opter pour la consommation d’aliments partiellement crus. Pour suivre ce mode d’alimentation, il est important de prendre le temps de faire ses courses, de bien choisir ses aliments crus (n’ayant subi aucune transformation chimique) et limiter la consommation des aliments du règne animal. Les crudivores doivent donc manger en grande quantité des végétaux, des légumes, des fruits, des noix, des graines, des légumineuses, des pousses et des céréales. Cette alimentation permet d’éliminer les déchets accumulés dans l’organisme, de prévenir certaines maladies et aussi d’avoir une plus longue vie.

Avantages du crudivorisme


Ce mode d’alimentation présente des aspects positifs à l’intérieur comme à l’extérieur de l’organisme. Tout d’abord, les aliments choisis jouent différents rôles importants dans l’organisme. En effet, les légumes et les fruits frais consommés apportent des celluloses et des vitamines nécessaires pour le bon développement et fonctionnement de l’organisme. Les fruits et les légumes luttent aussi contre les radicaux libres qui minent notre santé, car ils sont une source d’antioxydants concentrés. De plus, les végétaux lorsqu’ils sont crus, sont très riches en vitamine et en minéraux d’où leur contribution dans le maintien et la réparation des tissus usés de notre corps. Dans une alimentation où on consomme plus de végétaux, on ne risque aucun problème avec la digestion parce que les végétaux sont riche en fibre et ces fibres facilitent le trajet des aliments dans le tube digestif, facilitent l’assimilation des substances nutritives par l’organisme et abaissent le taux de mauvais cholestérol. L’alimentation vivante est aussi une solution pour des personnes qui désirent perdre du poids, car cette alimentation n’étant pas grasse leur permet d’atteindre leurs objectifs de perte de poids.

Inconvénients du crudivorisme


Dans ce type d’alimentation, l’équilibre alimentaire demeure très important. Il est conseillé d’adopter une alimentation vivante partielle afin d’éviter certaines carences nutritionnelles et de diversifier les aliments consommés. Par exemple, pour profiter du lycopène contenu dans la tomate, il faut la faire cuire. Ainsi, il est nécessaire d’être vigilant lorsqu’on opte pour ce type d’alimentation, surtout si on tend pour un régime végétalien, car c’est un régime alimentaire généralement pauvre en vitamine D, en fer et en vitamine B12 qui exposent à plusieurs maladies. Mais les amateurs de l’alimentation vivante ne subissent pas une punition, car bon nombre de repas d’un régime crudivore sont très délicieux et succulents.
Une petite recette rapide et très délicieuse de plat cru à essayer chez soi et qui nécessite six tasses de fraises fraîches, quatre tasses de petits épinards, le jus de six oranges, deux bananes et des glaçons. Il suffit de passer au mixeur tous ces ingrédients, de servir dans un grand verre et de déguster.

Manger cru, manger sain

La majorité de la population a une assez bonne idée des bons et des mauvais choix alimentaires que l’on peut prendre. Dans ce panel de choix, les fruits, les légumes, les céréales, les légumineuses ainsi que les produits laitiers ont généralement bonne presse. Forte de toutes ces différentes variétés alimentaires, dernière tendance alimentaire des podiums et des people, l’alimentation vivante encore appelée cuisine vivante ou crusine s’est invitée à notre table. Cette pratique alimentaire qui consiste à ne consommer que des aliments crus, c’est-à-dire n’ayant subi aucune transformation autre que la fermentation ou la germination, est de plus en plus appréciée aujourd’hui et change de l’art culinaire monotone, en variant plaisirs et découvertes.

Pour arriver à toutes ces découvertes, il faut bien sûr oser le tout pour le tout, innover constamment, oser des combinaisons inédites.

Manger cru, c’est aussi manger sain, déguster des mets fins, frais, riches en bienfaits et qui donnent l’impression de nourrir toutes les parties de notre corps. Le crudivorisme est un changement de mode de vie incluant une alimentation basée sur les aliments crus dont les bienfaits côté santé ne sont plus à démontrer. Cuisiner cru c’est aussi composer des repas qui décorent agréablement votre assiette, des repas pleins de fantaisies, de couleurs, qui donnent envie dès le premier regard.

L’alimentation vivante est une alimentation faite de diversités. Un menu crudivore se composera d’une variété d’aliments du monde entier, comme par exemple de jeunes pousses, d’algues, de légumineuses et céréales, de noix et graines, de lait de noix, de fruits, de légumes et de produits fermentés (choucroute, vinaigre, miso, etc). On y retrouvera aussi des sucres non transformés issus du monde végétal, tels que le sirop d’agave. Si la cuisine crue inclut aussi quelquefois des mets à base de viande ou de chair de poisson crue, c’est pour l’essentiel, une cuisine composée de produits végétaux et bienfaisante sur le plan de la santé.

La cuisine crue est simple et rapide à réaliser. Elle permet en outre de conserver son environnement culinaire propre et est généralement peu énergivore puisqu’elle ne nécessite pas de cuisson.
Tout en sachant bien sûr qu’en cuisine crue, les repas se cuisinent à peine ou pas du tout, voici pour vous une recette  pleines d’originalités, de saveurs et regorgeant de vitalité, le Velouté de tomates aux accents italiens à servir glacé et idéal par temps de grosses chaleurs.

 Pour 4 à 6 personnes :

  • 5 grosses tomates
  • 3 belles branches de basilic
  • ¾ de tasse de pignons de pin, de préférence trempés 30 min.
  • 2 courgettes moyennes épluchées
  • 1 petite échalote
  • du sel
  • un verre d’eau

Coupez les tomates et la courgette en morceaux. Hachez le basilic.
Versez tous les ingrédients dans le blender et mixez jusqu’à l’obtention d’une texture veloutée.
Servez bien frais, accompagné éventuellement de parmesan au lait cru bio râpé.

Cette recette est très saine, pleine d’énergie et de vitalité, et est une boisson très appréciée par les enfants, tout en  procurant un bien être générale.

La cuisine vivante c’est aussi retrouver des attitudes alimentaires saines,  une grande liberté dans ses choix alimentaires, et respecter l’assiette santé équilibrée.